Accompagnement du Diabète de Type 1 à Nancy

Intervenante à la journée mondiale du diabète

Vivre avec son Diabète positivement c'est possible! Lors de la journée Mondiale du Diabète organisée par l'Espace du Diabète et de l'Obésité, plus de 100 personnes ont pu assister à la conférence atelier de sophrologie avec Valérie FIGURA. Accepter sa maladie, changer ses habitudes de vie, se projeter dans un avenir positif, retrouver ses sensations alimentaires sont des objectifs accessibles à tous . Les diabétiques et leur famille ont pu vivre cette belle expérience !

sophrologie_diabete_journée_mondiale.jp
cropped-EDO.jpg

Intervenante à l'Espace du diabète et de l'Obésité

Diabétique de type 1 - Insulino-dépendant (DID)

Le diabète, même s’il porte le même nom, se caractérise par 2 maladies distinctes  : le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Si ces diabètes sont différents, ils ont pour point commun une prise en charge indispensable pour éviter tout risque de complications (cécités, amputations, infarctus…).

C’est en tant que patient diabétique insulino-dépendant depuis plus de 30 ans que j’accompagne les personnes diabétiques dans le vécu de leur maladie grâce à la sophrologie (en accompagnement d’un suivi médical et pluridisciplinaire)* :

Diabétique de type 1

Il s’agit d’une maladie auto-immune qui se caractérise par une carence totale en insuline.

Mon accompagnement auprès de la personne diabétique s’articule sur différents axes indispensables dans la bonne gestion de la maladie :

- Accepter sa maladie,

- L’apprivoiser,

- Apprendre à la gérer et en faire une force,

- Changer ses habitudes,

- Canaliser ses peurs (de l’hypoglycémie, de l’hyperglycémie...),

- Vivre positivement son avenir.

​​

Parents du jeune diabétique :

Vivre le diabète de son enfant est très douloureux :

- Sentiment d’injustice,

- Incompréhension,

- Peurs,

- Culpabilité.

 Les parents que j’accompagne souffrent de la maladie de leur enfant, cherchent des réponses et du réconfort.

 Mon accompagnement leur permet de :

- Gérer leurs peurs,

- Retrouver confiance dans leur quotidien,

- Accepter la maladie de leur enfant,

- Dédramatiser,

- Vivre l’avenir.